Syndicats et patrons sont aux antipodes du compromis historique que le gouvernement leur demande. Les propositions patronales sur la flexibilité de l'emploi inquiètent déjà les représentants salariaux. Marion L'Hour.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.