L'application Uber permet de commander un VTC
L'application Uber permet de commander un VTC © Radio France / Gabriel Pereira

L'homme, un retraité qui utilisait l'application pour arrondir ses fins de mois, a été interpellé à Nice vendredi après-midi en flagrant délit. C'est la première arrestation du genre depuis le mouvement de colère des taxis jeudi dernier.

Ce sont d'ailleurs les taxis qui sont à l'origine de l'arrestation : comme ils l'avaient promis, les chauffeurs de taxis niçois ont été très vigilants, au point de faire la surveillance eux-mêmes . L'un d'eux a repéré le chauffeur, arrivé de Cannes et qui déposait son client devant l'Hôtel de luxe Radisson, sur la Promenade des Anglais.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | "UberPop doit être dissous et déclaré illégal"

Monsieur Tout Le Monde

Avec ce tuyau, la police a interpellé le chauffeur en flagrant délit. Ce qui frappe, c'est son âge (il est retraité) mais aussi sa voiture, une Dacia Duster , loin des berlines aux vitres fumées utilisées par les chauffeurs de VTC.

L'homme a été entendu par les services de police puis relâché le temps de l'enquête. La voiture, elle, a été immobilisée. La préfecture avait annoncé des contrôles renforcés pour calmer la colère des taxis, et promis des sanctions lourdes. Le retraité qui arrondissait ses fins de mois comme taxi illégal risque une amende de 15 000 euros, une suspension du permis de conduire pendant cinq ans et une saisie du véhicule.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.