Une nouvelle journée difficile pour le groupe automobile français. Un comité d'entreprise est organisé ce matin. Les 8 000 possibles suppressions de postes sont évoquées. Cet après-midi, le gouvernement organise une réunion. Marion L'Hour.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.