mouvement de grogne à l'usine psa mulhouse
mouvement de grogne à l'usine psa mulhouse © reuters

Ulcérés par le montant de leur prime de participation (entre 40 centimes et 18 euros) des salariés de l'usine PSA de Valenciennes ont décidé d'en faire don aux Restos du coeur. Selon la CGT, une centaine de chèques auraient déjà été envoyés à l'association.

Le versement de ces primes survient juste après la publication par le groupe de la rémunération de son nouveau patron Carlos Tavares. Son salaire brut est établi à 1,3 million d'euros par an, assorti d'une part variable plafonnée à 150% de ce salaire. D'où la colère de Luigi Onida, délégué CGT interrogé par Rafaela Biry-Vicente.

C'est honteux pour un grand groupe tel que PSA

L'année dernière, le groupe PSA a affiché une perte de 2,3 milliards d'euros.

Du coup, symboliquement des salariés ont décidé de reverser leur prime aux Restos du Coeur... c'est le cas de Luigi Onida, il est au micro de Rafaela Biry Vicente de France BLeu NOrd /

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.