PSA tire un trait sur la crise
PSA tire un trait sur la crise © Radio France / Marion L'Hour

Les résultats financiers publiés ce mercredi sont bons, et le groupe est repassé dans le vert plus tôt que prévu, après quatre années de crise. Les salariés en bénéficieront, mais le groupe prévient : de nouveaux efforts seront demandés malgré tout.

Ouf. Deux ans après le contrat de compétitivité et après quatre ans dans le rouge, tous les objectifs du plan de redressement économique de PSA Peugeot Citroën ("Back in the race", de retour dans la course) ont été atteints, et même : atteints en avance. Soulagement général donc lors de la présentation des résultats financiers, et notamment chez le président du directoire Carlos Tavares. Peu expansif, il ne boude pas son plaisir en annonçant 1,2 milliards d'euros de bénéfices l'an dernier.

Nous avons réalisé notre plan dans un temps record grâce à la mobilisation de toute l'entreprise et de ses partenaires. Je salue cette victoire collective qui nous remet dans la course et qui démontre le potentiel de PSA.

Le groupe, au bord de la faillite il y a peu , a bénéficié de la baisse des matières premières, de l'euro moins cher par rapport au dollar, de son recentrage sur des modèles moins nombreux, mais aussi des efforts des salariés : modération salariale, flexibilité, heures supplémentaires moins payées...

De bons résultats dont les salariés pourront profiter à court terme. Une prime sera allouée à l'ensemble des salariés, de 2 000 euros en moyenne. Une somme que la CFTC voudrait voir généralisée aux plus bas salaires (dont la prime prévue est de 1 800 euros). De son côté, la CGT affirme que PSA "se sert de cette prime pour continuer le blocage des salaires" , en vigueur "depuis mars 2012".

Après les avoir rejoints, le constructeur automobile compte bien dépasser ses concurrents, via un nouveau plan "Push to pass" (pousser pour dépasser). Un nouveau plan de croissance auquel les salariés devront participer via un nouvel accord, et de nouveaux efforts. "En se donnant des espaces de liberté et en travaillant mieux ensemble, on peut faire en sorte que cette entreprise ait un très bel avenir", assure Carlos Tavares.

Un très bel avenir dont les mesures détaillées seront dévoilées le 5 avril prochain.

PSA renoue avec les bénéfices
PSA renoue avec les bénéfices © IDÉ
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.