michel sapin-arnaud montebourg, un tandem surprenant aux commandes à bercy
michel sapin-arnaud montebourg, un tandem surprenant aux commandes à bercy © reuters

Officiellement, la réponse est simple : Arnaud Montebourg est ministre de l'Économie. Michel Sapin, lui, tient les cordons de la bourse. Mais les deux vont-ils s'entendre ? Et la ligne social-démocrate chère à François Hollande, est-elle si claire ?

C'est le gros morceau de ce remaniement : Bercy hérite de deux poids lourds, dont l'un déjà en place et renforcé dans ses fonctions (Économie, Redressement productif et Numérique), Arnaud Montebourg. L'autre arrive, c'est Michel Sapin qui gérera les Finances et les Comptes publics. Sur le papier, tout est clair.

► ► ► CONSULTER | La liste des 16 ministres du gouvernement Valls

La passation de pouvoir s'est déroulée ce matin, et elle a permis à chacun d'affirmer ses ambitions, Delphine Simon

Pour Philippe Dessertine, directeur de l'Institut de Haute Finance, il y a un risque d'affrontement : Arnaud Montebourg pourrait être plus fort que Michel Sapin à Bercy

Dans les faits, si Arnaud Montebourg s'impose à Bercy, il n'obtient tout de même pas le bureau du sixième étage, traditionnellement dévolu au patron du ministère. C'est bien Michel Sapin qui s'y installe, et malgré les velléités du ministre de l'Économie, c'est aussi Michel Sapin qui négociera à Bruxelles la trajectoire budgétaire.

L'Europe, point de conflit ?

Or c'est sur ce point que les voix pourraient être discordantes, car Arnaud Montebourg n'hésite pas à insulter la Commission de Bruxelles, à dénoncer la politique budgétaire trop stricte. Cette politique, il faudra pourtant bien la suivre, Manuel Valls l'a rappelé hier soir.

► ► ► À LIRE | "Le président donne le cap, et je le mets en oeuvre", assure Valls

À quel rythme ? C'est toute la question ! En tous cas, c'est bien Michel Sapin qui fera le sale boulot, et c'est sans doute pour sa proximité avec le Président (il a toute sa confiance) qu'il a été nommé à ce poste. Lui qui, pourtant, ne souhaitait pas travailler avec Arnaud Montebourg, selon un conseiller de Bercy.

Mais pour faire taire les rumeurs de dissension entre les deux hommes, un conseiller nous rappelle bien vite que Michel Sapin est toujours de bonne humeur et qu'il est optimiste. Il ne dit pas en revanche si son nouveau voisin sera dans le même état d'esprit.

Moscovici européen

Sur le départ, Pierre Moscovici s'est dit, lors de la passation de pouvoirs à Bercy, prêt à mettre son expérience au service de la Commission européenne, où l'ex-ministre de l'Economie et des Finances entend faire "aimer l'Europe" de Français gagnés par l'euroscepticisme.

Pierre Moscovici n'a pas été repris dans le nouveau gouvernement mais un poste de commissaire à Bruxelles lui est promis, a-t-on assuré de source gouvernementale. "D'autres aventures m'attendent au service de notre pays", a confirmé l'intéressé à l'issue d'une rencontre avec le nouveau Premier ministre Manuel Valls.

Tout ce que je fais et toutes les décisions qui ont été prises l'ont été en bonne intelligence, en confiance, en amitié avec le président. S'il souhaite me confier d'autres responsabilités au service du pays, nous en avons parlé, et je suis évidemment disponible.

"Avoir été ministre des Finances pendant deux ans après avoir été ministre des Affaires européennes et vice-président du Parlement européen et parlementaire depuis 20 ans, ça me donne une expérience, un capital que je veux mettre au service de mon pays", a-t-il ajouté.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.