La DRESS dessine le portrait robot des retraités français. Des retraités qui accèdent à leurs droits plus tardivement et dont le revenu médian, sans être excessif, s'avère un peu plus élevé que celui de la moyenne des Français.

En 2016, un retraité touchait, en moyenne, une pension nette mensuelle de  1 361 euros.
En 2016, un retraité touchait, en moyenne, une pension nette mensuelle de 1 361 euros. © Getty / Caiaimage/Paul Bradbury

La hausse de la CSG souhaitée par Emmanuel Macron a ravivé les clichés et les caricatures autour des retraités en France. Entre privilégiés et petites retraites qui ne permettent pas à leurs bénéficiaires de boucler leurs fins de mois, quelle est la réalité des chiffres ? À partir des chiffres consolidés fin 2016, la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publie ce mercredi un portrait robot du retraité.

Des retraités de plus en plus nombreux

Fin 2016, la DRESS compte 17 millions de retraités français, dont 1,5 million installés à l’étranger. C’est 150 000 de plus qu'en 2015, mais l'augmentation reste modérée. 

Nombre de personnes âgées de 60 ans et nombre de nouveaux retraités, toutes générations confondues
Nombre de personnes âgées de 60 ans et nombre de nouveaux retraités, toutes générations confondues / Capture d'écran Panorama Dress 2018/ Ministère de la Santé et des Solidarités

Si on considère la progression entre 2010 et 2014, elle est beaucoup moins nette qu'entre 2006 et 2010. Pendant cette période, le nombre de retraités a augmenté en moyenne de 360 000 chaque année, contre 180 000 pour les quatre années suivantes. Principale raison de ce ralentissement, les précédentes réformes de la retraite, notamment celle de 2010, qui décale l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans.

Une pension moyenne de 1 361 euros nets par mois

D'après le panorama du ministère des Affaires sociales, le montant moyen de la pension de retraite s'élève à 1 361 euros nets par mois. Dans les ménages où l'un des deux, au moins, est retraité, le revenu médian s'élève à 1 760 euros par mois. Un chiffre à peine plus élevé que celui de l'ensemble de la population (+70 euros par mois par rapport au revenu médian des ménages, toutes catégories confondues) qui s'explique notamment par l'absence, en général, d'enfant à charge chez les retraités. Les enfants sont déjà grands, et donc souvent autonomes.

Enfin, 6 % des retraités vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec moins de 1 015 euros par mois. C'est deux fois moins que pour l'ensemble de la population. Il reste tout de même plus de 500 000 personnes au minimum vieillesse, c'est-à-dire avec 800 euros par mois pour une personne seule.

Les femmes retraitées perçoivent environ 40 % de moins que les hommes. Cela s'explique évidemment par le fait qu'elles ont moins cotisé, parce qu'elles ont moins travaillé. Avec les pensions de réversion suite au décès du conjoint, l'écart diminue. Mais il reste une différence de 25 % environ dans le portefeuille entre les femmes et les hommes retraités.

Panorama des retraités 2018 de la Dress
Panorama des retraités 2018 de la Dress / Capture d'écran Dress
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.