Confororama vient contrecarrer les plans de rachat de Darty par la Fnac
Confororama vient contrecarrer les plans de rachat de Darty par la Fnac © MaxPPP

Le géant de l’ameublement vient de faire une proposition alléchante à l’enseigne d’électroménager, dont l’alliance avec la Fnac était pourtant sur les rails.

Alors que le contrat de mariage entre la Fnac et Darty était largement validé depuis novembre dernier, le groupe sud-africain Steinhoff , géant de l’ameublement et maison-mère de Conforama , s’est fendu ce mercredi d’une proposition difficile à refuser, et a même signalé qu’il était prêt à renchérir.

Une offre sonnante et trébuchante

La première offre de la Fnac proposait un rachat à hauteur de 859 millions d'euros , tandis que Conforama avance une enveloppe de 851,4 millions d'euros.

Mais l’avantage est à l’enseigne d’ameublement , qui propose des modalités de contrat sonnantes et trébuchantes : la totalité en cash , alors que la Fnac fait une offre faite majoritairement d’actions.

Dans le plan initial, les actionnaires de Darty devaient recevoir 1 action Fnac en échange de 37 actions Darty . Pour achever de les convaincre, la Fnac a rajouté 95 millions d’euros, l’équivalent de 128 pences par action à la clôture de la Bourse, le 1er mars prochain.

La Fnac mise en difficulté

L’offre de la Fnac se voit ainsi sérieusement mise en défaut , alors que son titre, coté en Bourse à Paris, connaissait une reculade de 1,6% dès l’annonce de l’offensive Conforama. Le titre Darty, en revanche, remontait de 9% à la bourse de Londres.

Outre le fait qu’un rapprochement de Darty avec un géant de l’ameublement semblerait plus logique et plus rémunérateur,le groupe Steinhoff est aussi connu pour sesméthodes de management précieuses , notamment celle de garder les équipes en place lors de ses différents rachats. Une habitude qui pourrait bien avoir le soutien des équipes dirigeantes de Darty.

Rachat de Darty : Conforama fait une offre concurrente de celle de la Fnac
Rachat de Darty : Conforama fait une offre concurrente de celle de la Fnac © Radio France / Idé
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.