Maison de la Radio
Maison de la Radio © Christophe Abramowitz

Nouvelle assemblée générale, concert de l'orchestre philharmonique dans le hall de la Maison de la Radio, nombre de grévistes en hausse... Alors que le gouvernement réclame d'urgence un projet précis, le conflit à la Maison de la Radio perdure.

Qu'on ne s'y trompe pas : ce n'est pas parce que cette huitième journée de grève s'est ouverte sur du Mozart, joué par une dizaine de musiciens de l'orchestre philharmonique dans le hall de la Maison ronde, que la situation est apaisée... loin de là. Peu de temps après, les salariés grévistes (8 % du personnel, selon les chiffres de la direction, contestés) ont voté en assemblée générale la poursuite du mouvement jusqu'à vendredi.

Quinze jours pour une stratégie ? Trop long, pour les syndicats

La délégation reçue par le directeur de cabinet de Fleur Pellerin mercredi au ministère de la Culture n'a pas été du tout convaincue par les arguments de la tutelle. L'intersyndicale de Radio France estime que la rue de Valois et la direction de la Maison ronde se renvoient la balle. Selon eux, la tutelle n'a pas l'intention d'accorder au groupe la moindre rallonge budgétaire.

Elle aurait également confirmé qu'une restructuration est inéluctable. Par ailleurs, les 15 jours donnés au PDG Mathieu Gallet pour proposer un projet stratégique paraissent longs aux syndicats. À la demande des grévistes, une nouvelle séance de négociations est prévue à 15h30.

Les syndicats ont aussi l'intention de rédiger une motion de défiance vis-à-vis de la politique envisagée pour Radio France. Elle pourrait être soumise au vote de l'assemblée générale demain.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.