Reconnaître le burn out comme maladie professionnelle (illustration)
Reconnaître le burn out comme maladie professionnelle (illustration) © MaxPPP/Le Républicain Lorrain/Julio Pelaez

C'est Benoit Hamon qui présentera sa proposition de loi, signée par plus de 80 députés, ce mercredi matin à l'assemblée. L’ancien ministre souhaite que soit facilitée la reconnaissance du burn out comme maladie professionnelle.

La proposition de loi Hamon pourrait être intégrée dans la loi El Khomri sur le travail. Tous les deux en ont en tous cas discuté, mais l'arbitrage n'est pas encore rendu.

Selon une récente étude du cabinet parisien Technologia, plus de trois millions d'actifs présentent un risque élevé d'être touché par le syndrome d'épuisement au travail.

Virginie a connu cet état. Après avoir travaillé durant 16 ans à l'accueil d'un hôpital parisien, son corps lui a dit stop. Difficile à accepter, alors oui il faudrait plus en parler au travail a-t-elle confié à Vincent Serrano.

59 sec

Le témoignage de Virginie

Virginie a mis 18 mois à retrouver une vie presque normale, mais pour cela elle a dû démissionner.

L'académie de médecine voudrait qu'on définisse clairement ce qu'est le burn out

L'académie de médecine se positionne : pour elle, le burn out ne peut pas être considéré comme une maladie car pour l'instant, ce n'est pas une maladie au sens strict, c'est un état, aux signes et aux degrés de gravité variés mais dont on ne sait pas encore grand-chose du point de vue médical. Avant d'en faire une maladie professionnelle, l'académie voudrait donc qu'on étudie le phénomène avec plus de sérieux.

Les explications de Véronique Julia

1 min

le burn out

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.