Deux milliards d’euros de commissions versées par les hôteliers français au site de réservation sur internet Booking échapperaient au fisc français. C’est ce qu’affirme l’union des métiers de l’hôtellerie le principal syndicat professionnel du secteur. Effectivement lorsque les hôteliers versent à Booking une commission de l’ordre de 17% sur le prix d’une chambre louée par l’intermédiaire du site cela se fait par virement directement aux Pays Bas, pays réputé pour être l'une des plaques tournantes de l'évasion fiscale, échappant du coup au fisc français. Face à cette situation et pour contrer la toute puissance du site Booking, hôteliers français et agences de voyages finalisent en ce moment un accord visant à inciter les patrons d’hôtels à se passer, du moins en partie, des poids lourds de la réservation en ligne pour commercialiser leurs chambres via le réseau des 3800 agences de voyages de l'hexagone et leurs sites internet propres. L’accord devrait être finalisé à Paris lors du prochain salon professionnel du tourisme Top Résa, fin septembre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.