L’Elysée lance un nouveau ballon d’essai de sa prochaine réforme des retraites. Selon le journal Les Echos, l’exécutif devrait renoncer à relever les cotisations et pencherait désormais clairement en faveur d’un relèvement de la CSG.

Les explications de Marion L’Hour :

la réforme des retraites commence à se dessiner
la réforme des retraites commence à se dessiner © reuters
Alors que l’UMP a annoncé hier qu’elle présentera une contre-réforme des retraites à la rentrée, qui devrait notamment proposer le recul de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans et l’allongement de la durée de cotisation à 44 années, l’Elysée pencherait aujourd’hui pour une hausse de la CSG. > La taxe la plus indolore Afin de ne pas mettre en péril la reprise économique, tant vantée par François Hollande lors de son interview du 14 juillet dernier, **l’exécutif devrait renoncer à relever les cotisations patronales, ce qui accroîtrait mécaniquement le coût du travail** . Alors même que celui-ci commence à baisser, notamment grâce au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (Cice). A la place de cette augmentation des cotisations sociales payées par les entreprises, **le gouvernement aurait donc fait le choix de la hausse de la contribution sociale généralisée** . Pour Jean-François Roubaud, le président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME), « _c’est le plus indolore, dans la mesure où c’est une taxe qui touche tout le monde, pas seulement les entreprises ou les salariés_ ». En totale opposition avec cette idée, Philippe Pillet de Force Ouvrière dénonce **«_une taxe qui pèse uniquement sur le pouvoir d’achat des_ salariés »** et «_l’oreille attentive qu’a le MEDEF auprès du gouvernement_ ». **Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault dévoilera les grandes lignes les 26 et 27 août** en recevant à nouveau les syndicats et le patronat. Le projet de loi sera présenté en conseil des ministres le 18 septembre.
Réforme des retraites, l'Elysée pour une hausse de la CSG
Réforme des retraites, l'Elysée pour une hausse de la CSG © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.