la popularité de françois hollande atteint 18%
la popularité de françois hollande atteint 18% © reuters

C'est la troisième depuis l'élection de François Hollande, et ce ne sera sans doute pas un moment agréable à passer. La "Grande conférence sociale" est censée fixer l'agenda social à venir. Un agenda où il faudra sans doute inscrire des coups de colère.

► ► ► À RÉECOUTER | Invité du 7/9 le 7 juillet 2014, Laurent Berger

Jusqu'à mardi soir (un peu plus court, donc, que les années passées), les partenaires sociaux vont se réunir autour de tables rondes thématiques. C'est François Hollande qui ouvre les débats par un discours lundi après-midi, et Manuel Valls clôturera la séance en résumant les débats et en donnant la feuille de route des mois à venir.

Le boycott de la CGT et de FO

Le problème, c'est que les partenaires sociaux savent déjà à quoi s'attendre. La semaine dernière, les annonces de Manuel Valls ont satisfait les entreprises et braqué les confédérations syndicales. Pour la première fois, la direction de la CGT et celle de Force Ouvrière ont annoncé qu'elle allaient boycotter la seconde journée de la conférence sociale.

► ► ► À LIRE | Le geste de Valls envers les patrons

Pour le Medef,, le gouvernement n'avait de toute façon pas le choix. Trop compliqué, le compte pénibilité n'aurait jamais pu voir le jour au 1er janvier prochain, assure Pierre Gattaz. Les entreprises n'auraient pas été prêtes. Le patronat relève d'ailleurs que ce dispositif n'est que partiellement reporté, c'est donc selon eux une victoire partielle.

Sauf que si le patronat s'est apaisé, les syndicats eux sont très remontés, d'autant plus après ce geste. Certains (CGT, FO, CFE-CGC) estiment que la coupe est pleine et qu'il faut que le gouvernement cesse "d'apporter la boîte de mouchoirs dès que le patronat éternue", comme le dit Jean-Claude Mailly. Désormais, ce sont la CGT et FO qui menacent de bouder ce rendez-vous, se contentant d'être présents à la rencontre avec François Hollande.

L'invité d'Yves Decaens, le chercheur Jean-Marie Pernot :

Les gestes de Valls pour apiaser les patrons
Les gestes de Valls pour apiaser les patrons © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.