Le tribunal de Commerce de Paris a reporté au 3 janvier sa décision sur le projet de reprise de la compagnie par ses salariés. Pour ceux ci, à l'instar de Jérôme Deruy, l'attente devient insupportable.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.