C'est lundi que le Tribunal de Commerce de Paris doit se prononcer sur l'avenir de la compagnie Seafrance. Mais tous les protagonistes semblent camper sur leurs positions et les négociations n'avancent pas.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.