l'igas juge préoccupante l'évolution de la pauvreté
l'igas juge préoccupante l'évolution de la pauvreté © reuters

Selon un sondage Sofres pour le Secours Catholique qui le révèle : 80% des maires de France considère que la pauvreté s'est étendue dans leur commune. C'est 29 points de plus qu'en 2008... Chaque année, à l'approche des municipales, l'association sonde les élus pour connaitre leur perception de l'exclusion (avec bien sûr un éventuel décalage avec la réalité), et les actions qu'ils engagent pour lutter contre.En 2014, non seulement l'inquiétude des maires s'est accrue mais elle s'est généralisée. En 2008, les petites communes semblaient plus préservées. Cette année elles déplorent elles aussi une dégradation de la situation.Mais qui a le plus de difficultés ? Toujours selon les maires, ce sont les femmes seules avec enfants. 68% des maires estiment qu'elles sont les plus vulnérables, suivies des jeunes sans emploi (à 63%). Très peu mentionnés en revanche, les immigrés, qui représentent pourtant près d'un tiers des personnes qu'on croise dans les accueils du Secours Catholique.Que faire contre l'exclusion ? Les maires estiment à 58% que leur principal moyen d'action reste l'aide aux impayés liés au logement (loyer, eau, gaz, électricité). Mais aussi les services d'aide à domicile et le soutien scolaire.

"Bien mais peut mieux faire", estime Francois Soulage, le président du Secours Catholique qui a lance un appel pour que les maires prennent le problème plus en amont

Le Secours Catholique lance aujourd'hui une grande campagne de communication incitant les français dans leur vote à repenser la fraternité.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.