C'est une semaine cruciale qui s'ouvre pour l'avenir de l'automobile en France: d'ultimes négociations sont prévues mardi chez Renault, en quête d'un accord de compétitivité, d'autres doivent avoir lieu chez PSA sur la restructuration à venir.

Vendredi, le groupe PSA a a annoncé des dépréciations d'actifs de 4,7 milliards d'euros. Selon une information de France Bleu 107.1, les grévistes de l'usine PSA d'Aulnay, qui doit fermer en 2014, engrangent les soutiens financiers. Ils ont déjà reçu 160 000 euros de dons, dont 52 000 euros viennent des collectivités locales et communes de la région.

Ecoutez le reportage de Marine Chailloux

La fermeture en 2014 du site d'Aulnay-sous-Bois en Seine-Saint-Denis causera la suppression de 3000 emplois perdus.

1400 suppressions d'emplois sont aussi prévues à Rennes, sur le site de la Janais. Une réunion doit d'ailleurs avoir lieu cet après-midi en préfecture de Rennes. L'objectif : transférer de nouvelles activités sur une partie du site automobile. La CGT sonne la mobilisation à l'occasion de cette réunion, le syndicat appelle à débrayer et à manifester devant la préfecture.Ecoutez le reportage de Brigitte Hug

.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.