SFR racheté par numéricable ?
SFR racheté par numéricable ? © Reuters

Alors l'examen final des offres est imminent, Bouygues et Numéricâble, les deux candidats au rachat de SFR, ont tous les deux revu leurs offres à la hausse jeudi.

Pour tenter d’emporter la mise, Bouygues a annoncé en début de matinée 800 millions d'euros supplémentaires pour porter l’offre à 11,3 milliards d'euros, qui s’ajoutent à la participation dans le nouvel ensemble Bouygues Télécom/SFR et autres avantages.

Pour ne pas être en reste, Numéricâble -qui a proposé la semaine passée 10,9 milliards d'euros- a surenchéri et a remis aux dirigeants de Vivendi une offre améliorée.

Alors que Numéricâble avait préparé son projet de rachat depuis plus d'un an, Bouygues n'a déposé son offre que la semaine dernière et a sorti depuis l'artillerie lourde pour l'emporter, notamment les engagements sur l'emploi.

Numéricâble pointe les doublons entre les agences SFR et Bouygues et donc le risque pour l’emploi. "Au moins 3.000 emplois seront affectés" selon Eric Denoyer, le PDG de Numericable. Martin Bouygues a réondu en promettant de ne procéder à aucun licenciement et –au contraire– de "développer l'emploi en France",

Les explications de Véronique Julia

Le conseil de surveillance de Vivendi pourrait choisir demain vendredi entre les deux offres.

Bouygues vend son réseau à Free pour s'emparer de SFR
Bouygues vend son réseau à Free pour s'emparer de SFR © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.