LVMH lance une offre multi-marques de shopping de luxe en ligne. Sa plateforme 24sevres.com proposera 150 marques de mode, accessoires et beauté, dont 16 appartenant au groupe.

Capture d'écran
Capture d'écran © 24sevres.com

Pourquoi et comment le groupe de luxe de Bernard Arnaud se lance-t-il dans cette nouvelle stratégie numérique ?

24sevres mise sur l’exclusivité et la sélection, le merchandising et le service pour se différencier des autres sites marchands de luxe. La plateforme vise la clientèle dans 70 pays. Jusqu’à présent, le luxe était en retard sur le e-commerce, alors que 60 % des achats dans le domaine impliquent une connexion en ligne.

Faire une offre de qualité dans un secteur mal exploité

Burberry, Gucci et Tiffany étaient parmi les favoris du secteur. Mais c'est une plateforme multi-marques qui faisait office de leader, Net-a-porter, devant Burberry, et Hermès.

Parmi les enseignes du groupe LVMH, Vuitton vend en ligne depuis 2001 et Sephora.com est désormais un point d'appui pour le groupe aux USA, mais Fendi ou Kenzo commencent seulement à y investir sérieusement .

Les services restent souvent limités, rarement la disponiblité en boutique est proposée, de même que la livraison gratuite et rapide. Ce sont toutes ces lacunes que le groupe LVMH, sous la direction de son directeur du numérique, Ian Rogers espère dépasser.

Sur Instagram c'est Chanel qui a la plus grande audience avec 10,2 millions d’abonnés, 16 millions de « likes » sur Facebook et 11,2 millions d’abonnés sur Twitter.

Pourquoi ce nom, 24sevres ?

24 rue de Sèvres est l’adresse parisienne du magasin Le Bon Marché, propriété LVMH. C'est bien un Bon Marché numérique qu'il s'agit de mettre sur pieds, avec ses conseils de vente, en ligne, ses exclusivités, et son esprit de chic parisien.

Pourquoi une plateforme multi-marque ?

  • Pour oublier l'échec il y a 8 ans de eLuxury.com, première tentative du groupe.
  • Parce que les différentes marques du groupe n’ont pas toutes très bien réussi à se positionner sur le marché en ligne
  • Parce qu’il faut toucher des jeunes acheteur.se.s notamment sur le continent asiatique et particulièrement en Chine.
  • Parce qu’il faut mettre le paquet sur les smartphones

Comment LVMH s'y prend

  • Mise à disposition de 2000 références pour commencer, 10 000 à la rentrée.

  • Livraison le lendemain de la commande dans 70 pays (avec DHL), chats vidéo avec des stylistes

  • 24 Sèvres veut développer la relation directe de la marque au consommateur.

  • 24 Sèvres ne vise pas l’exhaustivité, mais le conseil et l'exclusivité. Ce sera le seul site à proposer Dior ou Vuitton. Chanel et Hermès qui n’ont pas souhaité y être.

  • LVMH a aussi créé LVMH Luxury Ventures pour investir dans les start-up innovantes du secteur.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.