la russie sceptique sur une éventuelle annulation de la vente des mistral par la france
la russie sceptique sur une éventuelle annulation de la vente des mistral par la france © reuters

Les deux porte-hélicoptères Mistral vont-ils être livrés à la Russie ? La France va-t-elle respecter son contrat ou va-t-on devoir rembourser Moscou ? La rencontre entre Hollande et Poutine Poutine vendredi à Erevan risque d'être tendue.

La France a suspendu l'an dernier, pour une durée indéterminée, la livraison du premier des deux bâtiments de projection et de commandement commandés par la Russie en raison du rôle de Moscou dans la crise ukrainienne.

"Toutes les hypothèses" concernant la livraison des Mistral seront évoquées, a précisé mercredi François Hollande :

Pour l'instant je l'ai dit, la livraison des Mistral n'est pas, dans le contexte que nous connaissons, possible. Si les bateaux ne sont pas livrés, je ne vois pas comment ils peuvent être payés, c'est un principe assez simple [...] De ce point de vue-là, avec le président Poutine, nous sommes parfaitement au clair et donc, selon les différentes hypothèses, vous aurez paiement ou remboursement.

Et rembourser, ça veut dire pour la France, rendre 1,2 milliards d'euros, pour ce contrat conclu en juin 2011 sous la présidence de Nicolas Sarkozy, plus -selon la presse russe - une pénalité d'un milliard supplémentaire.

Paris et Moscou sont "en train de négocier pour trouver une solution de sortie de crise", avait indiqué dimanche François Hollande.

Mais 72 heures plus tôt, Vladimir Poutine avait signifié que la Russie entendait être remboursée par Paris des sommes déjà versées :

Je pars du principe que les autorités françaises, les Français, étant des gens corrects, ils nous rendront l'argen. La Russie n'a pas l'intention d'exiger des pénalités excessives.

Moscou a annoncé il y a quelques jours que les tribunaux pourraient être amenés à trancher le litige, faut d'un accord trouvé dans les deux mois.

Paris de son côté a mandaté un médiateur dans ce dossier. C'est l'ancien conseiller à la défense de Lionel Jospin, aujourd'hui patron du Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale. Louis Gautier s'est rendu une première fois à Moscou, il devrait y retourner d'ici la fin du mois.

Le premier Bâtiment de Projection et de Commandement, le Vladivostok, devait initialement être livré en octobre et 400 marins russes ont été formés à sa manœuvre dans le port de Saint-Nazaire. Selon le vice-Premier ministre russe, le deuxième porte-hélicoptère, le Sébastopol, dont la livraison avait été prévue pour fin 2015, devait être mis à l'eau à la mi-novembre.

La France suspend la livraison du Mistral à la Russie
La France suspend la livraison du Mistral à la Russie © IDÉ
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.