Denis Olivennes, président de Lagardère Active
Denis Olivennes, président de Lagardère Active © MaxPPP / Christophe Morin

La branche presse du groupe a annoncé un plan de 220 départs volontaires en 2016 dans ses activités presse (le JDD, Paris Match, Elle...) et publicité. L'objectif serait de recentrer l'activité sur l'audiovisuel (Europe 1, Gulli), qui rapporte le plus : 60 % du chiffre d'affaires aujourd'hui contre 40 % pour les publications.

Les effectifs de Lagardère Active, la branche média du groupe, passeraient ainsi de 3 500 à 3 300 personnes. Le plan a été annoncé aux représentants des salariés, dans un contexte de reprise pour Lagardère, puisque le chiffre d'affaires de ses activités média est reparti à la hausse (963 millions d'euros contre 958 millions en 2014). Mais cette reprise est surtout venue de l'audiovisuel, avec notamment le rachat de la société de production Boomerang. La presse, elle, ne fait plus recette : la branche magazine accuse à nouveau une baisse, après une légère embellie en 2014.

Magazines à reprendre

La presse magazine a pourtant longtemps été le fleuron de Lagardère, mais depuis trois ans les effectifs ne cessent de baisser (800 postes en moins depuis 2012).

En 2014, le groupe avait d'ailleurs décidé de se débarasser d'une dizaine de titres presque tous déficitaires, comme Psychologies, Première, Be ou Auto-Moto. Lagardère Active avait même aidé les repreneurs à récupérer ces titres en difficulté, en leur versant près de 15 millions d'euros pour financer des départs. Télé 7 Jours, Public, Ici Paris et France Dimanche sont les prochains sur la liste, mais jusqu'ici aucune offre satisfaisante de reprise n'a été émise.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.