Smoove, l'entreprise montpelliéraine qui a décroché le marché des Vélib' parisiens aux dépens de JCDecaux, n'est pas la petite start-up que l'on croit.

Les Vélib' parisiens de JCDecaux vont bientôt laisser la place aux Vélib'2 de Smoovengo.
Les Vélib' parisiens de JCDecaux vont bientôt laisser la place aux Vélib'2 de Smoovengo. © Maxppp / Vincent Isore

C'était une révolution il y a 10 ans, l'arrivée des Vélib' à Paris en 2007, ces vélos en libre-service à louer. En mai dernier, le nouveau marché Vélib'2 a été attribué au groupement Smoovengo après un appel d'offres, aux dépens de JCDecaux. Le parc sera bientôt démonté, aux frais de JCDecaux, et remplacé par les nouveaux Vélib'2 de Smoovengo. Ils seront mis en service à partir du 1er janvier 2018, et pendant 15 ans.

Le Vélib' fête ses 10 ans à Paris.
Le Vélib' fête ses 10 ans à Paris. © Radio France / Visactu

Les Vélib', le jackpot pour Smoove

Smoove est une petite start-up de Montpellier de 38 salariés, créée en 2008, qui conçoit, produit, installe et gère des vélos en libre-service. Mais en quelques années, l'entreprise a bien grandi. Elle est présente dans 26 villes, en France, de Strasbourg à Clermont-Ferrand, mais aussi 15 à l'étranger, de Moscou à Chicago en passant par Helsinki et Vancouver. Son chiffre d'affaire annuel est de 9 millions d'euros. Avec le contrat parisien des Vélib', un contrat à 700 millions d'euros, Smoove est entrée dans la cour des grands, aidée par d'autres entreprises.

David a bien caché son jeu à Goliath

Il existe en fait un consortium, Smoovengo, créé avec trois autres partenaires, qui apportent les garanties financières nécessaires. Le patron de Smoove, Laurent Mercat, s'est entouré du Catalan Moventia, du n° 1 français du parking Indigo, mais aussi depuis deux ans de Mobivia. Mobivia appartient à la puissante famille Mulliez, qui possède un empire constitué d'une soixantaine d’enseignes, et notamment Auchan, Décathlon, Norauto et Midas.

Ces alliés riches et puissants ont permis à Smoove de convaincre le syndicat francilien Autolib Vélib Métropole. JCDecaux qui exploitait les Vélib' depuis 10 ans a dû s'incliner. Une fois encore, David a été plus malin que Goliath. Et le Petit Poucet vise désormais les marchés de Nantes, Luxembourg et Barcelone.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.