Trains SNCF TER
Trains SNCF TER © Oanna Favennec

Les deux employés ont été violemment attaqués vendredi soir, dans un TER à Moirans (près de Grenoble). Depuis, une partie des contrôleurs a cessé le travail, entraînant des perturbations en Rhône-Alpes. La SNCF conseille de reporter son voyage.

Un mouvement social qui tombe mal, en plein départ de vacances pour les familles de la Zone A.

► ► ► SUR LE WEB | Consulter les trains concernés sur le site Infolignes

L'agression s'est produite vendredi vers 20h. Deux contrôleurs ont été frappés après une intervention dans le TER reliant Lyon à Grenoble. Trois passagers alcoolisés étaient en train de fumer dans le train. L'un des deux contrôleurs a reçu un coup au visage avec une bouteille, l'autre a été blassé aux côtes et s'est vu prescrire huit jours d'ITT.

Droit de retrait immédiat

Les trois agresseurs, eux, sont toujours en fuite et son recherchés activement. De son côté, Sud-Rail réclame à nouveau "l'ouverture immédiate de négociations concernant des embauches supplémentaires pour augmenter la présence humaine dans les trains et dans les gares". La CGT, elle, affirme "sa colère face à une dérive maintes fois dénoncée et pour laquelle la Direction SNCF ne prend aucune mesure durable".

La grève des contrôleurs, qui ont exercé leur droit de retrait spontanément à Lyon, Chambéry et Valence, entraîne des perturbations sur les TER en Rhône-Alpes, mais la SNCF assure que les grandes lignes et les TGV ne sont pas concernés.

La situation pourrait changer dans la journée avec des difficultés sur les correspondances vers les vallées alpines et les stations de ski.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.