La direction et les représentants d'Air France ont commencé à examiner les 1800 suppressions de postes au sol et dans les escales. La réorganisation affectera les trois bases de région :104 postes sont supprimésà Nice, 90 à Toulouse et 188à Marseille.

contrôles renforcés chez air france après une saisie record de drogue
contrôles renforcés chez air france après une saisie record de drogue © reuters

Le plan de départs volontaires d'Air France prévoit 1 800 suppressions de postes de personnelsau sol sur les 2 800 annoncées, a déclaré vendredi Frédéric Gagey, le PDG de la compagnie aérienne.

Air France avait dévoilé ce plan en septembre en précisant qu'elle prévoyait également de réduire la voilure de son réseau moyen-courrier et de sortir prématurément des Boeing 747 de sa flotte pour s'adapter à une conjoncture économique jugée très difficile dans le transport aérien.

"Sur le plan de départs volontaires, nous envisageons un sureffectif de l'ordre de 2.800 personnes, qui porte pour 1 800 d'entre elles sur des personnels au sol", a déclaré Frédéric Gagey en marge d'un comité central d'entreprise à Roissy-Charles-de-Gaulle.

Frédéric Gagey s'est par ailleurs refusé à tout commentaire au sujet d'Alitalia, à nouveau en grave difficulté financière. Le groupe Air France-KLM a fait savoir en début de semaine qu'il était prêt à venir en aide à la compagnie italienne dont il détient 25%, si les conditions "strictes" qu'il a énoncées sont satisfaites.

Une réunion est prévue lundi entre la direction d'Alitalia et le gouvernement italien, a-t-on indiqué vendredi de source gouvernementale italienne. Une réunion a déjà eu lieu mardi entre le président du conseil Enrico Letta, plusieurs ministres, des représentants de banques et la direction d'Alitalia pour tenter de trouver les moyens de sauver l'entreprise.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.