les ventes de médicaments sur internet strictement encadrées
les ventes de médicaments sur internet strictement encadrées © reuters

Marisol Touraine présentait ce matin sa "stratégie nationale de santé". Elle y a notamment évoqué la généralisation du tiers-payant et le sort de la complémentaire santé pour tous les salariés. Un projet qui pour l'instant mécontente tout le monde.

C'était le pendant de la réforme du marché du travail qui devient plus flexible pour les employeurs. Pour les salariés plus de sécurité prévue par la loi de "sécurisation de l'emploi" promulguée au mois de juin et qui prévoit le premier pas de la mutuelle pour tous : l'extension à tous les salariés, d'ici au 1er janvier 2016, des contrats collectifs santé.

Un progrès dont tout le monde se réjouit, car aujourd'hui ils sont 400.000 salariés à ne bénéficier d'aucune complémentaire santé.

Sauf que les effets pervers sont légions, selon les spécialistes et la dernière annonce du Gouvernement n'arrange rien. Dans son projet de budget 2014 est prévue la suppression de l'abattement fiscal su les cotisations versées pour les mutuelles par l'employeur et qui bénéficiait aux salariés. Aujourd'hui ils ne sont pas imposés sur la part que paient les employeurs, demain il le seront.

Les explications de Bruce de Galzain.

Le tiers payant aussi chez le médecin

Pour la ministre de la Santé, la France a en effet besoin de dépoussiérer son système de remboursement des soins.

Notre système de santé est remarquable mais nous sommes désormais confrontés à des enjeux nouveaux qui tiennent au vieillissement de la population, à l'apparition de maladies chroniques, ce qui nécessite un nouveau type de prise en charge. Dans le même temps, on constate que les inégalités entre les catégories sociales ne se réduisent pas.

Autre mesure emblématique du plan, la généralisation du tiers-payant, promesse de campagne de François Hollande, qui permet au patient de ne pas avancer l'argent de la consultation. Cette dernière est remboursée directement au médecin par l'assurance maladie et la complémentaire.

Un nouveau système qui n'est pas sans difficulté, pour Michel Chassang, président de la Confédération des syndicats médicaux français (au micro de Danielle Messager).

A l'heure actuelle, seuls les bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C), à l'Aide médicale d'Etat (AME), bénéficient du tiers-payant chez le médecin. Il peut en revanche être octroyé à tous en pharmacie et dans les cabinets de radiologie ou d'analyses médicales.

La généralisation du tiers-payant chez le médecin interviendra d'ici 2017 "au plus tard" et "dès l'année prochaine pour les bénéficiaires de l'Aide pour une complémentaire santé (ACS)", a déclaré Marisol Touraine.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.