supermarché à Wattrelos dans le Nord
supermarché à Wattrelos dans le Nord © MaxPPP/Voix du Nord/C.LEFEBVRE

Pour améliorer l'information des consommateurs, le ministère de Santé voudrait faire adopter un système de pastilles de couleurs indiquant les produits bons ou moins bons pour la santé.

Savoir exactement ce que nous mangeons, si les produits sont bons pour notre santé, les questions sont éternelles d'autant que l'étiquetage sur les emballages n'est pas forcément très clair.

Au-delà des informations nutritionnelles qui seront obligatoires sur l'ensemble des emballages des produits alimentaires vendu au niveau européen à compter de fin 2016, la ministre de la Santé souhaite ajouter sur chaque emballage une pastille de couleur, allant du vert au rouge en fonction de la qualité nutritionnelle du produit. Une idée qu'on voulu tester les journalistes de 60 millions de consommateurs notamment sur les pizza industrielles.

Thomas Laurenceau est le rédacteur en chef de 60 millions de Consommateurs :

Il y a des différences évidentes entre les pizzs quatre fromages, forcément plus grasses, et les 4 saisons. Mais sur la même recette, sur cinq ou six pizza différentes, on peut avoir deux crans de différence, donc ceux pastilles différentes. Si c’est mis en place, ce sera une aide aux choix pour les consommateurs et ça va inciter les fabricants à améliorer leurs recettees.

Reste à savoir si cet étiquetage sera adopté lors de l'examen plus large à l'Assemblée Nationale du projet de loi santé au début de l'année prochaine, et surtout s'il sera obligatoire ou laissé au libre choix des industriels de l'agroalimentaire.

Mais il n'est pas certain que ces pastilles de couleur nous aident vraiment à mieux choisir notamment lorsque l'on voit que des croquettes de poissons surgelées industrielles peuvent obtenir une pastille verte

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.