La saison des bonnes affaires immobilières est bientôt terminée.
La saison des bonnes affaires immobilières est bientôt terminée. © PhotoPQR/L'Alsace

La baisse ininterrompue des taux d'intérêts depuis trois ans est une aubaine pour les ménages français ! Pour combien de temps encore ? LCL vient de relever timidement ses taux (+0,1%). Les autres banques devraient bientôt suivre. Explications. Le courtier Meilleurtaux.com s'est amusé à calculer précisément ce qu'ont gagné les ménages ayant emprunté ou renégocié leur prêt en 2014. En moyenne, la faiblesse des taux leur a permis d'économiser 520 euros sur l'année. Cela représente 2% du revenu médian des Français.

Évidemment, mieux on renégocie son crédit, plus on gagne, le vainqueur du super banco étant celui qui a emprunté très cher et qui a pu renégocier un taux très bas. Exemple avec Hervé Hatt, le président de Meilleurtaux.com :

Quelqu'un qui a emprunté 200.000 euros en 2008 pour vingt ans et qui aurait renégocié en janvier 2015, il va faire un gain sur le coût total de son crédit de 34.000 euros. Il a typiquement emprunté à un taux situé entre 4,5% et 5%, et aujourd'hui, il peut emprunter à 2%.

Les taux pourraient gagner quelques dixièmes de points d'ici septembre

Mais la saison des très bonnes affaires est bientôt terminée. Si deux banques ont encore annoncé mardi qu'elles baissaient leur taux, une autre, LCL, vient de les relever très légèrement. Pour l'économiste Nicolas Bouzou, tout indique qu'ils vont remonter petit à petit, car les banques empruntent elles-mêmes désormais un peu plus cher :

On voit que les anticipations d'inflation remontent un tout petit peu. On constate aussi que les perspectives de croissance sont légèrement positives. Tout cela milite pour des taux un peu plus élevés.

Difficile pour autant de faire des prévisions. Les taux pourraient gagner quelques dixièmes de points d'ici septembre. On restera malgré tout dans un contexte de taux très bas, largement sous le seuil des 5%.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.