thierry lepaon, nouveau secrétaire général de la cgt
thierry lepaon, nouveau secrétaire général de la cgt © reuters

La Fédération des services publics, la première de la CGT, réclame la démission "dans les plus brefs délais" du secrétaire général de la confédération Thierry Lepaon. Son départ "est inéluctable", écrit-elle dans un texte voté cette semaine.

Pour la Fédération des services publics, qui compte plus de 80.000 adhérents, Thierry Lepaon est désormais "dans l’incapacité d’assumer ses missions de secrétaire général."

La meilleure solution pour rassembler la CGT est la démission de Thierry de son mandat de secrétaire général dans les plus brefs délais.

Le texte, voté cette semaine, précise également que "si tel n'était pas le cas avant la réunion du 13 janvier du Comité confédéral national, la Fédération des services publics sera alors porteuse d'un mandat de révocation du secrétaire général".

Il y avait déjà eu des appels à la démission du secrétaire général, mais c'est la première fois qu'une fédération toute entière demande son départ. Les explications de Florent Guyotat

53 sec

Lepaon, vers la sortie ?

Vers une direction collégiale ?

La suite ? La Fédération des services publics, poids lourd au sein du "parlement" de la CGT, l’imagine déjà. Selon elle, il est important de mettre en place de "manière transitoire une forme de direction collégiale".

► ► ► LIRE AUSSI | CGT : la roue tournera-t-elle pour Lepaon ?

Thierry Lepaon est sur la sellette depuis les révélations sur la rénovation à grands frais de son appartement de fonction et de son bureau, ainsi que sur les indemnités de départ de 31.000 euros qu'il a touchées de la CGT Normandie avant de prendre la tête de la CGT en mars 2013.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.