La raffinerie de Provence Total La Mède à Martigues
La raffinerie de Provence Total La Mède à Martigues © PHOTOPQR/LA PROVENCE/MERCIER Serge

Le groupe va supprimer 180 postes sur 430 dans sa raffinerie de La Mède dans les Bouches-du-Rhône. Elle sera reconvertie avant la fin de l'année 2017 dans la production de biocarburants. Un plan de restructuration en France à 600 millions d'euros.

Total restructure son activité de raffinage en France. Le secteur est en difficulté depuis plusieurs années. Le géant pétrolier va injecter 600 millions d'euros dans ses raffineries. 400 millions pour celle de Donges ( Loire Atlantique) et 200 millions pour la Mède ( Bouches-du-Rhône ). Les raffineries de Grandpuits ( Seine-et-Marne), Gonfreville-l'Orcher ( Seine-Maritime) et de Feyzin ( Rhône) ne sont pas concernées par les investissements.

Pas de licenciements secs

Le site de la Mède perdait environ 150 millions d'euros par an depuis 2011. L'investissement permettra de créer une unité de production de biocarburants et plusieurs autres activités nouvelles (plateforme logistique, centrale solaire, unité de production d'un additif réduisant les émissions d'oxydes d'azote des moteurs diesel, centre de formation, etc.) La CFDT_ prévient : " elle soutiendra tous projets durables pour les salariés de Total et ses sous-traitants_ " mais "ne cautionne aucune perte d'emploi". Les 180 postes supprimés représentent des départs à la retraite, des mobilités, et des reclassements à réaliser, selon le syndicat.

Le reportage d'Olivier Martocq :

Total supprime 180 postes et modernise ses raffineries
Total supprime 180 postes et modernise ses raffineries © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.