Le beau temps et la canicule ont joué en faveur du tourisme en juillet, avec un boom des vacances de dernière minute et des courts séjours.

Les professionnels du tourisme n’arrêtent pas de sourire cette année. Le bilan de l’été à mi saison est très bon. Meilleur en tout cas que celui des trois années précédentes. C’est le soleil qui est visiblement l’artisan de ce succès commencé dès le mois de juin. Une année où même les ponts du mois de mai sont bien tombés. Et grâce à la canicule, la première quinzaine de juillet, qui habituellement n'est pas la plus chargée, a vu beaucoup de réservation de toute dernière minute de citadins voulant fuir la chaleur.

"Notre chiffre d'affaires est en croissance de 40% sur la France en juillet", confirme Laurent Salanié, directeur général de Weekendesk, site spécialisé dans la réservation hôtelière pour les weekends et séjours de courte durée. Même enthousiasme du côté du réseau Gîtes de France et des clubs de vacances Belambra. Les 42 clubs Marmara affichent un taux de remplissage de 93% en juillet.

A Arcachon , le directeur de l'office de tourisme ne cache pas sa satisfaction : "Dans les hôtels nous avons un taux de remplissage pour juillet de 85 % soit 10 points de plus que l'an passé. Le week-end du 14 juillet certains restaurateurs ont assuré trois services d'affilés" explique Alain Vivien.

A Carry-Le-Rouet , dans les Bouches-du-Rhône, on signale 10% de touristes de plus par rapport à l'an passé.

Si la région PACA est la plus prisée (+19,8% de fréquentation), la Bretagne a également le sourire avec 74% des professionnels du tourisme breton qui se disent satisfaits de la fréquentation en juillet.

Les séjours en France sont en augmentation de 18,8% auprès de la clientèle française

"Il y a une raison conjoncturelle, les touristes fréquentent plus, cette année, les pays comme la France et les pays européens par rapport aux pays du Maghreb", estime Sabine Coutsouras, responsable de l'office du tourisme de Carry-le-Rouet. La Tunisie, mais aussi le Maroc et de la Turquie, souffrent en effet beaucoup des attentats de Sousse et de Tunis.

Le chiffre d'affaires du secteur tourisme a déjà augmenté de 4,5% entre début mai et mi-juillet, estime Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme.

Une embellie confirmée par Jean Burtin . Le président de la Fédération nationale des offices de tourisme de France était l'invité de Gabriel Pereira. Les courts séjour c'est vraiment la dominante de cet été.

Il n'y a pas que le littoral

Un bilan touristique est plutôt satisfaisant, même loin de la mer. La fréquentation touristique a augmenté de 6%, par exemple, dans la métropole alsacienne depuis le début du mois de juin.

En Lorraine aussi le mois de juillet est excelent pour 55% des professionnels interrogés par le comité régional du tourisme. Le soleil a profité au secteur de plein air, aux gites ou aux chambres d'hote, au détriment de l'hotellerie classique.

Reportage en Lorraine, dans le massif des vosges de Thierry Colin

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.