vive critique de fo contre le feu vert à l'ouverture dominicale des magasins de bricolage
vive critique de fo contre le feu vert à l'ouverture dominicale des magasins de bricolage © reuters

INFO FRANCE INTER | Selon un rapport d'élus parisiens, que nous nous sommes procuré, la capitale n'a pas besoin de nouvelles zones d'ouverture de commerces le dimanche, sauf dans les grandes gares. Le gouvernement présente son projet la semaine prochaine.

C'est un rapport qui ne va pas faire plaisir du côté de Bercy et de son ministre de l'Économie. Commandé par la maire de Paris Anne Hidalgo, le texte s'oppose à l'extension des zones d'ouverture des commerces le dimanche dans la capitale, sauf dans les grandes gares parisiennes.Ce rapport, que nous avons pu nous procurer, était attendu initialement début 2015, mais les élus parisiens chargés de le rédiger ont dû accélérer le travail car il sera finalement rendu dès mercredi à la mairie de Paris. Histoire de griller la politesse au gouvernement et à son projet de loi Macron rendu lui la semaine prochaine. Et contrairement aux souhaits du ministre de l'Économie, ce rapport recommande bel et bien le statut-quo dans la capitale.. ► ► ► ÉCOUTEZ | L'invité de Léa Salamé est le député socialiste de Paris Christophe Caresche, absolument contre les conclusions de ce rapport

Paris et gouvernement en opposition

Pas question pour ces élus parisiens de généraliser le travail dominical : c'est un choix de société, et ils l'assument. Leur texte refuse de toucher aux règles actuelles. Aujourd'hui, à Paris, sept zones touristiques bien délimitées permettent déjà l'ouverture des commerces le dimanche. C'est notamment le cas sur les Champs Élysées, le boulevard Saint-Germain, une partie du quartier du Marais ou encore de Montmartre. Et cela correspond bien aux réalités commerciales selon les conclusions de ce rapport. Pas question donc d'en créer d'autres, même pas sur le boulevard Haussmann et ses grands magasins qui n'ont toujours pas le droit d'ouvrir sept jours sur sept. Mais ce refus de la mairie de Paris pourrait bien voler en éclat avec le projet de loi Macron, car le texte prévoit la création par simple décret de zones touristiques internationales où l'ouverture dominicale serait généralisée.

Et Laurent Fabius a déjà demandé que le boulevard Haussmann soit concerné. Bref, le bras de fer entre mairie de Paris et gouvernement ne fait que commencer : mais c'est le gouvernement qui aura le dernier mot.

Le projet Macron veut doubler les dimanches travaillés

Le projet crispe au sein de la majorité socialiste. En cause notamment : le nombre de dimanches travaillés. Ils sont pour l'instant au nombre de cinq par an (pour les commerces non-alimentaires), depuis la loi Maillé de 2009. Emmanuel Macron veut que les maires puisse accorder jusqu'à douze dimanches par an.

Une mesure qui fait grincer des dents à gauche, Delphine Simon

La future loi Macron doit être présentée en conseil des ministres le 10 décembre.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.