Le métro londonien
Le métro londonien © CC Emily

Le groupe français Thales a remporté lundi son plus gros contrat de l'année, pour un montant d'un milliard d'euros, pour moderniser quatre lignes du métro de Londres, soit l’équivalent de 40% du réseau.

La mise à jour des lignes Circle, District, Metropolitan et Hammersmith & City qui transportent chaque jour 1,3 million de passagers par jour, sont maintenant confiées à l'entreprise d'électronique, de transport et de défense français. Le contrat porte sur le système de signalisation et de contrôle des trains et les travaux doivent commencer d'ici la fin de l'année, pour s'achever en 2023. Le nouveau système permettra aux rames de se succéder toutes les 2 minutes sur l'essentiel du réseau en centre-ville et agmentera d'un tiers le nombre de passagers transportés.

Le métro le plus ancien du monde avec certains tronçons ouverts en 1863

Le métro de Londres est engagé dans un vaste programme de rénovation et pour thales il ne s'agit pas d'un coup d'essai. Il a déjà modernisé la signalisation de la ligne Northern, la plus fréquentée ainsi que Jubilee Line et DLR.

En 2023, à la fin des travaux, 60% du métro londonien devra sa modernisation aux technologies de signalisation Thales, qui sont maintenant exploitées sur plus de 80 lignes de métro, de New York à Hong Kong, en passant par Dubaï.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.