Un cas de vache folle confirmé en France
Un cas de vache folle confirmé en France © MaxPPP/Christian Watier

Le ministère de l'Agriculture a confirmé jeudi un cas d'encéphalopathie spongiforme bovine dans un élevage des Ardennes, premier cas en France depuis 2011, le troisième en Europe depuis 2015. Une centaine de bovins seront abattus.

L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a été détectée chez une vache de cinq ans décédée prématurément dans un élevage des Ardennes. La confirmation est venue du laboratoire de référence de l'Union européenne le 23 mars.

Ce cas "isolé", selon le ministère de l'Agriculture, est le troisième cas isolé d'ESB de ce type détecté en Europe depuis 2015 et n'a "aucune conséquence pour le consommateur".

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll va demander à la Commission européenne de saisir l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) "pour mieux comprendre l'origine et la cause de ces cas isolés chez des bovins jeunes", ajoute le ministère.

L'éleveur propriétaire de la vache malade avait été prévenu et en attente des résultats de l'expertise, son troupeau de 400 animaux avait été mis sous surveillance à titre préventif par arrêté préfectoral, ce qui interdit tout mouvement des animaux concernés en dehors de l'exploitation.

Une centaine de bovins seront abattus

Tous les animaux ayant été en contact avec le sujet malade seront abattus d'ici 30 jours, a indiqué le ministère. Cela concerne les bovins de cet élevage âgés de un an de plus ou de moins que la vache infectée et décédée et qui donc "risquent d'avoir été exposés à la même source alimentaire", ainsi que les veaux "nés depuis moins de deux ans" de la vache malade. "Cela représente une centaine de bovins" sur les 400 vaches Salers que compte l'exploitation ardennaise, et pour lesquels l'éleveur "sera indemnisé".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.