Les détecteurs de fumée seront bientôt obligatoires
Les détecteurs de fumée seront bientôt obligatoires © Maxppp / L'Est Républicain

Face à la pénurie d'appareils, les députés ont décidé de repousser la date limite du 8 mars 2015 au 1er janvier 2016, à condition de prouver qu'on a bien commandé son détecteur. Mais de nombreux Français, pas convaincus de son utilité, traînent les pieds.

Pour ceux qui en vendent, pas de souci grâce à la loi qui les rend obligatoires, les détecteurs de fumée partent comme des petits pains. Au point que certaines entreprises qui en fabriquent sont en rupture de stock, et ne peuvent plus fournir les foyers pas encore équipés. D'où ce délai supplémentaire : jusqu'à 1er janvier 2016 sous réserve d'avoir signé un contrat d'achat ou commandé un détecteur auprès d'un magasin.

Des magasins qui ont du mal à satisfaire tout le monde, et parfois à convaincre, Antoine Giniaux

Dans ce magasin parisien, au milieu des prises électriques, des clous et des robinets, le rayonnage des détecteurs est complètement vide. Et ce n'est pas une surprise pour Lancelot Roy, le gérant : "Habituellement on en a une cinquantaine en stock. Là, en 2h tout était parti ."

Un succès qui s'expliquent presque exclusivement par le caractère obligatoire de ces appareils. Selon un sondage BVA publié la semaine dernière, sept francais sur dix estiment qu’il n’y a chez eux aucun risque d’incendie .

► ► ►REPORTAGE | Quand les pompiers s'enflamment pour prévenir les incendies

Pourtant les accidents sont nombreux : de 600 à 800 morts, et 10.000 blessés chaque année en France. Le chiffre inquiete d'ailleurs les soldats du feu comme Yannick Gaudéré, membre des sapeurs-pompiers de Paris pendant 20 ans.

Les assurances, elles, ne font pour l’instant aucune différence et indemnisent toutes les victimes d’incendie, qu'elles possèdent un détecteur ou non. Mais pour encourager les propriétaires à s’équiper, certaines compagnie proposent des rabais sur les cotisations.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.