Les transporteurs routiers pourraient à leur tour avoir leur label "Origine France garantie". L'Organisation des transporteurs routiers européens, qui représente les petites entreprises du secteur, vient d'être chargée par le ministère du Redressement productif d'établir d'ici fin septembre un cahier des charges. Il permettrait aux professionnels d'obtenir le label, façon de pouvoir faire le poids face à la concurrence de plus en plus nombreuse venue notamment des pays de l'Est. Parmi les critères sur la table : l'emploi français, l'usage de véhicules fabriqués en grande partie en France, mais aussi les démarches volontaires d'économie d'énergie. L'obtention de ce label serait un avantage pour les entreprises de transport dans le cadre de certains appels d'offres publics, mais aussi auprès des clients, qui s'inscrivent dans une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Une réunion est prévue pour parler de ce futur label le 26 septembre prochain. L'OTRE rencontrera les ministres des Transports et du Redressement productif.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.