Le groupe du milliardaire tchèque Daniel Křetínský, Czech Media Invest, qui a déjà racheté l'hebdomadaire Marianne pourrait détenir une part minoritaire du quotidien Le Monde.

Le pôle d’indépendance du Monde dénonce « la brutalité de cette annonce ».
Le pôle d’indépendance du Monde dénonce « la brutalité de cette annonce ». © AFP / PHILIPPE WOJAZER

Le groupe LNEI, propriété du banquier Matthieu Pigasse, a annoncé mercredi qu'il négocie une "alliance stratégique" avec le groupe du milliardaire tchèque Daniel Křetínský, Czech Media Invest. Cette alliance, si elle aboutit, "s'accompagnera d'une prise de participation minoritaire de Czech Media Invest dans la société Le Nouveau Monde", qui détient les parts du banquier d'affaires dans le quotidien Le Monde, a précisé LNEI dans un communiqué.

Ce groupe, qui a déjà racheté l'hebdomadaire Marianne, s'apprête aussi à jeter son dévolu sur une série de magazines, dont le magazine féminin Elle. 

Le cas échéant, Daniel Křetínský, magnat tchèque qui a fait fortune dans l'énergie via le groupe EPH, entrerait ainsi indirectement dans le capital du Monde.

Daniel Křetínský déboule dans le paysage médiatique français

Daniel Křetínský a déboulé dans le paysage médiatique français en avril dernier. Quasiment inconnu, lui et son groupe Czech Media Invest ont rapidement fait parler d'eux.

En quelques semaines, il a mis la main sur les radios du groupe Lagardère en Europe de l'Est, s'est offert l'hebdomadaire français Marianne. Il finalise actuellement le rachat de Elle et d'autres titres de Lagardère... On ne sait pas grand chose sur lui, si ce n'est que ce quadragénaire a fait une partie de ses études de droits à Dijon avant de rentrer dans son pays faire fortune dans l'énergie et que son nom figure dans l'affaire des Panama Papers.

En République Tchèque, il possède 3 quotidiens, des portails d'information et une trentaine de magazines. Désormais, il pourrait mettre un pied de façon indirecte dans le capital du journal fondé par Hubert Beuve-Méry. Une annonce qui inquiète au sein du journal. 

Dès l'annonce mercredi de sa possible entrée au capital du Nouveau Monde, holding de Mathieu Pigasse via laquelle le banquier d'affaires est l'un des principaux actionnaires du Monde, le pôle d'indépendance du quotidien a réagi. 

Ce pôle regroupe la société des rédacteurs, les salariés, les lecteurs et les fondateurs du groupe Le Monde. "Face à la brutalité de cette annonce", écrivent-ils dans un communiqué, ils réclament de rencontrer au plus vite les actionnaires du Monde, ainsi que Daniel Křetínský ou ses représentants en France, histoire d'éclaircir les intentions du groupe tchèque et d'obtenir des garanties.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.