Au palais de l''Elysee, dans la salle du Conseil des Ministres
Au palais de l''Elysee, dans la salle du Conseil des Ministres © MaxPPP/Denis Allard

Le projet de loi de finances rectificative est présenté ce mercredi matin en Conseil des ministres, un texte fourre-tout destiné à amadouer Bruxelles et qui sera notamment l’occasion d'annoncer officiellement une nouvelle taxe sur les résidences secondaires

Un collectif budgétaire censé remettre la France dans les clous de Bruxelles ou du moins de s'en rapprocher pour éviter d'être pointé du doigt. Un projet de loi de finances rectificatives qui prévoit 3,6 milliards d'euros de recettes en plus, mais qui se semble pas très clair.

Seule certitude : il n'y aura pas d'économies supplémentaires mais des taxes supplémentaires oui, dans le secteur financier notamment : hotellerie, immobilier notamment, ce qui a du mal à passer auprès des députés de la majorité qui se souviennent de la promesse du Président la semaine dernière "Il n'y aura plus d'impôt autre que ceux déjà annoncés".

Les explications de Bruce de Galzain

Je suis totalement opposé au principe d’un taxe supplémentaire

Et revoilà la surtaxe sur les résidences secondaires

C'est dans le cadre du projet de loi de finances rectificative que sera annoncée officiellement une nouvelle taxe sur les résidences secondaires. Un projet de loi auquel sont opposés certains députés de la majorité comme Pascal Terrasse, député de l'Ardèche. Ce membre de la Commission des finances s'insurge contre la nouvelle taxe.

Pascal Terrasse

Budget 2015
Budget 2015 © Radio France
Mots-clés :
Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.