Alibaba
Alibaba © MaxPPP

Le groupe chinois de commerce électronique vient de publier un document réglementaire détaillant ses intentions, activités et performances, préalable à son introduction en bourse aux États-Unis. Alibaba est l'opérateur de 80 % du e-commerce chinois.

Alibaba Group, pourrait en effet lever à cette occasion plus de 15 milliards de dollars (10,8 milliards d'euros) et même dépasser les 16 milliards levés par Facebook en 2012.

La majeure partie de ce montant finira dans les caisses de Yahoo, qui a acheté 40% du capital d'Alibaba en 2005 pour un milliard de dollars et vendra un tiers de sa participation actuelle de 22,6% à l'occasion de l'offre publique de vente (IPO).

Si la marque Alibaba est peu connue en dehors d'Asie, la perspective de son arrivée sur le marché boursier américain allèche à la fois Wall Street et la Silicon Valley. La société deviendra en effet la plus importante entreprise chinoise cotée aux Etats-Unis.

L'estimation de sa valeur boursière s'est envolée ces derniers mois, au point que certains évoquent déjà une capitalisation supérieure à 200 milliards de dollars, trois fois supérieure à celle d'eBay.

231 millions d'utilisateurs

Alibaba a réalisé l'an dernier plus de 1.500 milliards de yuans (173 milliards d'euros) de transactions pour 231 millions d'utilisateurs actifs sur ses principaux sites de commerce en Chine, soit plus qu'eBay et Amazon conjugués. Le tout avec 20.884 salariés à plein temps, soit moins qu'eBay seul.

Fondé il y a 15 ans dans un petit studio de Hangzhou, dans le sud-est de la Chine, Alibaba se targue de vouloir bâtir une entreprise pour "au moins 102 ans".

Le principal fondateur du groupe, Jack Ma, un ancien professeur d'anglais, est surnommé "le Bill Gates chinois".

Philippe Reltien, envoyé spécial permanent de France Inter en Chine dresse le portrait de Jack Ma

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.