Carte bancaire à cryptogrammes dynamiques
Carte bancaire à cryptogrammes dynamiques © MaxPPP

BNP Paribas, la Société Générale, la Banque Populaire et la Banque Postale sont en train de faire tester à leurs clients des cartes bancaires à cryptogrammes dynamiques. Le cryptogramme, c’est la série de trois chiffres au dos de la carte bancaire. La nouveauté consiste en un écran dynamique qui fait changer les chiffres toutes les 20 minutes.

Lutter contre la fraude, tel est le leitmotiv des banques françaises qui mettent en place cette carte bancaire nouvelle génération. Grâce à cette innovation, les fraudeurs auront plus de mal à récupérer les données bancaires car le cryptogramme change sans cesse. Ils n'auront plus que 20 minutes pour pirater votre compte.

David Noel-Lardin est directeur marketing chez Gemalto, leader mondial de la sécurité numérique :

Cette nouvelle carte dispose d’un écran électronique de trois chiffres. Cet écran permet d’afficher un code temporaire qui change toutes les 20 minutes. Il n’y a aucun changement dans l’habitude du porteur de la carte.

Qui pour régler l’addition ?

La question reste sur toutes les lèvres, qui va payer cette invention ? Les banques, les commerçants ou les clients…

En revanche, c'est une bonne nouvelle pour les commerçants et les sites de vente en ligne car les consommateurs se sentiront plus en sécurité donc achèteront plus facilement.

Les banques y gagneraient aussi : lors de piratage informatique de leurs clients, elles s’engagent à indemniser leurs clients. Si le système est sécurisé, il y aura moins de clients piratés donc des économies pour les banques.

Les associations de consommateurs se méfient déjà, cette carte serait l’occasion d’imposer des charges financières supplémentaires à l’utilisateur.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.