Coup de semonce du Conseil d'État hier qui a jugé illégal le gel des tarifs du gaz décidé par le gouvernement le 1er octobre dernier. La plus haute juridiction française a donné un mois au gouvernement pour revoir sa copie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.