Revalorisée depuis le 1er janvier, la prime d'activité doit concerner plus d'un million de foyers supplémentaires, selon la Caisse nationale des allocations familiales. Mais son calcul est complexe et son montant varie fortement en fonction des autres prestations perçues.

En janvier, les demandes de prime d'activité auprès de la Caf ont explosé atteignant environ 30 000 par jour, selon la ministre de la Santé.
En janvier, les demandes de prime d'activité auprès de la Caf ont explosé atteignant environ 30 000 par jour, selon la ministre de la Santé. © Maxppp / Stéphane Mortagne

Dès ce mardi, 3,5 millions de foyers vont bénéficier de la prime d'activité, soit 700 000 de plus qu'avant les manifestations des "gilets jaunes", selon le Premier ministre Édouard Philippe. Pour ceux qui n'ont pas encore fait leur demande, il faudra l'effectuer au cours du mois de février pour espérer la recevoir le 5 mars.

La prime d'activité existe depuis 2016. Elle est issue de la fusion du RSA "Activité" et de la prime pour l'emploi (PPE). En 2019, le montant de cette prestation sociale doit augmenter et son versement être élargi à de nouveaux bénéficiaires. Mais pour calculer ses droits, il faut bien s'accrocher et ne pas avoir peur des chiffres, tant les paramètres de calcul sont multiples.

45 % des personnes au Smic ne bénéficient pas de la prime

Emmanuel Macron l'a promis dans ses déclarations du 10 décembre, dès 2019, les salariés au Smic auront 100 euros de plus dans leur porte-monnaie. Dans le détail, cette hausse correspond à une accélération de la revalorisation de la prime d’activité (initialement étalée jusqu'en 2022), à laquelle s'ajoute la revalorisation automatique du Smic. L'augmentation de la prime d'activité "peut atteindre 90 euros", précise la Caisse des allocations familiales (Caf). Pour la percevoir il faut toucher au moins la moitié d'un Smic, soit 602 euros net par mois.

Cette bonification s'appliquera aux anciens, comme aux nouveaux bénéficiaires de la prime d'activité. Au total, un million de ménages supplémentaires pourraient recevoir ce complément à leur revenu, prévoit la Caf. En effet, le plafond de salaire a été revu à la baisse. "Par exemple, pour une personne seule sans enfant, et sans autre type de ressource, la prime d’activité peut être versée si le salaire ne dépasse pas 1 790 euros net environ (contre 1 560 euros auparavant)", explique la caisse d'allocations. 

Au-delà de ce profil type, la prime revalorisée est ouverte aux salariés, rejoints cette année par les indépendants et les fonctionnaires percevant plus de 602 euros net par mois (la moitié du Smic) et jusqu'à 1,5 Smic (pour une personne seule sans enfant). Les étudiants qui ont le statut de salariés, ainsi que les apprentis ou les stagiaires qui ont reçu au minimum 78 % du Smic (939 euros net) sur chacun des trois mois utilisés pour calculer le montant de la prime sont aussi concernés. 

Si environ 2 bénéficiaires potentiels sur 10 n'ont pas bénéficié de la prime d'activité, ce sont pas moins de 30 000 nouvelles demandes par jour qui ont été reçues par la Caf, en janvier, selon la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Au guichet, un agent de la Caf sort la calculatrice. Le calcul parait assez simple : "la prime de base est désormais de 711 euros à laquelle on soustrait le montant des autres prestations sociales reçues et 39 % du salaire", décrit-il. Bonne surprise pour Gaëlle, 22 ans, étudiante en contrat professionnel : en plus de ses 936 euros de revenus par mois, elle recevra 279,90 euros de prime d'activité pendant trois mois. 

Pour d'autres, c'est la déception. Pour les exclus du dispositif dont les revenus n'atteignent pas la moitié du Smic, mais aussi pour Benoît, intermittent dans un musée. Avec environ 1 100 euros de salaire chaque mois, il pensait être éligible à la prime. Arrivé devant le simulateur, c'est la douche froide : sa pension d'invalidité, autour de 500 euros, ne lui permet par de la percevoir. Il envisage donc de travailler un jour de moins par semaine pour y accéder. En effet, c'est aussi une nouveauté depuis le 1er janvier, la pension d'invalidité est inclue dans les prestations sociales soustraites au calcul de la prime d'activité

Au total, ce sera près de 45 % des personnes au Smic qui ne toucheront pas de prime d'activité, estime la Caf.

Des critères multiples en jeu

Selon la Caf, le montant moyen est de 160 euros par mois. En réalité, ce versement varie très fortement en fonction du revenu global, comprenant les autres prestations sociales reçues sur les trois derniers mois, et de la composition de la famille. Le plafond lui-même est évolutif, basé sur le revenu des salariés, la situation familiale, ou encore les bénéfices et le chiffre d'affaires des indépendants et des exploitants agricoles.

Ainsi, lorsqu'on actionne le simulateur de la Caf, les questions s’enchaînent : lieu de résidence, nombre d'enfants ou de personnes à charge, locataire ou propriétaire, montant des autres allocations sociales (par exemple l'aide au logement ou pour les adultes handicapés)... Chaque détail compte, jusqu'à l'âge des personnes à charge. Enfin, un montant apparaît. Il n'est qu'indicatif et peut être différent de la somme perçue qui "peut varier de 20 euros à 700 euros", observe le guichetier.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.