arnaud montebourg défend les salariés de goodyear à amiens-nord après les propos du pdg de titan
arnaud montebourg défend les salariés de goodyear à amiens-nord après les propos du pdg de titan © reuters

La CGT va présenter son projet de Scop à la direction de Goodyear cet après midi. L'objectif: maintenir la production de pneus agricoles et ainsi sauver le plus d'emplois possible à l'usine d'Amiens.

Le syndicat ultra-majoritaire dans l'usine d'Amiens organise une réunion cet après-midi à la Bourse du Travail à Paris pour présenter son projet de Scop.

Maintenir l'activité agraire en l'associant à un plan de départs volontaires avec le maintien de l'activité tourisme pendant 24 mois, voilà le projet.

Mais le gouvernement laisse une chaise vide à table ronde de la CGT Goodyear. Le cabinet d'Arnaud Montebourg fait savoir que le ministre n'est pas disponible, pas plus qu'un autre représentant, mais qu'il recevra les syndicats dans les prochains jours.

Lors de la présentation du projet aux salariés le 23 mars dernier, le représentant de la CGT, Mickaël Wamen avait déclaré "ce n'est pas LA solution, mais une solution".

Une société coopérative comme porte de sortie, plutôt que la fermeture de l'usine. Les salariés de l'usine restent encore perplexes.

Le reportage de Olivier Estran

Une procédure judiciaire est toujours en cours pour obtenir l'annulation du projet de fermeture de l'usine. Elle sera examinée le 17 mai par le tribunal de grande Instance de Nanterre. 1 175 emplois sont menacés à l'usine Goodyear d'Amiens.

L'usine produit actuellement 400 pneus agricoles par jour et 2 800 pneus tourisme bon marché alors qu'elle a la capacité d'en produire respectivement 800 et 15 à 20 000.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.