TER régiolis
TER régiolis © MaxPPP / Guillaume Bonnaud

A partir d'aujourd'hui, les billets émis par la SNCF pour les trajets dans ses TER et Intercités ne seront plus valable deux mois, mais une semaine seulement. Une mesure controversée destinée à lutter contre la fraude dont est victime la compagnie.

Tous types de fraude confondus, la SNCF affirme perdre au bas mot 500 millions d'euros par an. La compagnie étudie plusieurs pistes afin de diminuer ses pertes, comme le renchérissement des amendes à plus de 100 euros pour un voyage sans billet ou encore la possibilité donnée aux contrôleurs de vérifier rapidement les coordonnées des fraudeurs : sur le réseau TER, 11,6% des amendes seulement sont encaissées, notamment en raison d'adresse erronnées données par les contrevenants.

Mais aujourd'hui, entre donc en vigueur une autre mesure, la limitation de la durée de validité des billets. Il s'agit d'éviter que les voyageurs fassent plusieurs fois le même trajet avec un billet sans le composter (le risque encouru en cas de contrôle n'est qu'une amende de 25 euros).

Une mesure qui irrite les associations d'usagers comme le montre cette enquête de Sarah Maquet

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.