Le Premier ministre suspend la mesure la plus controversée de la nouvelle convention d'assurance chômage : l'État s'engage à financer le différé d'indemnisation pour une durée indéterminée. Manuel Valls est invité de la matinale de France vendredi matin.

Cette convention [...] doit être agréée et sera agréée parle gouvernement.

Le Premier ministre s'est exprimé après avoir consulté le rapport du député socialiste Jean-Patrick Gille qu'il avait demandé pour sortir de l'impasse sur ce dossier. S'agissant du délai de carence prévu pour les intermittents dans l'accord du 22 mars, il a précisé que le gouvernement prendrait à sa charge ce "différé d'indemnisation" :

Les intermittents concernés ne verront pas de changement de leur situation par rapport à la situation actuelle.

Manifestation des intermittents
Manifestation des intermittents © Thomas Padilla/MAXPPP / Thomas Padilla/MAXPPP

Manuel Valls a précisé aller plus loin que ce que suggérait Jean-Patrick Gille. Un groupe de trois experts a été nommé pour formuler d'ici la fin de l'année des propositions pour une remise à plat du système qui, a-t-il ajouté, fait l'objet d'abus.

La nouvelle convention Unedic, fruit d'un accord conclu le 22 mars par les partenaires sociaux, plafonne le cumul revenus d'activités-indemnités des intermittents à 175% du plafond de la Sécurité sociale, soit 5.475,75 euros bruts par mois. Elle introduit un délai de carence pour leur prise en charge par l'assurance chômage et augmente le taux global de leurs cotisations et de celles de leurs employeurs de 10,8% à 12,8%.

Pour la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, c'est une bonne porte de sortie à la crise, avec un réel engagement de l'État. Elle répond à Véronique Julia

Les représentants des intermittents, qui demandaient au gouvernement de ne pas agréer la nouvelle convention, ont estimé après les annonces de Manuel Valls que le compte n'y était pas.

Christian Geswin-Derman, représentant du SYNTAC (Syndicat des techniciens et personnels administratifs du spectacle), au micro de Marie-Christine Lauriol

La réforme du régime des intermittents
La réforme du régime des intermittents © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.