Manuel valls à Matignon
Manuel valls à Matignon © Julien Muguet / IP3 / Julien Muguet / IP3

Baptême du feu à Matignon pour Manuel Valls. Le chef du gouvernement reçoit toute la journée patronat et syndicats en réunions bilatérales. Au menu des discussions : le discours de politique générale de mardi.

On ne peut pas dire que Manuel Valls ait l'habitude des partenaires sociaux. Il connaît davantage les syndicats de police. Son conseiller social Gilles Gateau est malgré tout l'ancien directeur de cabinet de Michel Sapin, rue de Grenelle.

Syndicats et patronat aujourd'hui ne seront donc pas totalement en terrain inconnu. Leur base de travail, c'est le discours de politique générale de mardi dernier plutôt bien accueilli par le patronat, qui sans trop l'afficher, se félicite d'une promesse concrète de baisse du coût du travail. Côté syndicats, on est plus méfiant : FO et la CGT parlent d'une vision trop libérale de l'économie. Le patronat a été entendu et servi déclare la CGT. Force ouvrière redoute de son côté que les allègements de charges se paient au prix d'une remise en cause des services publics ou de l'assurance maladie.

D'une facon ou d'une autre, quelqu'un paiera. La CFDT refuse que les fonctionnaires en fassent les frais : cinq ans de gel des salaires, ça suffit estime son leader Laurent Berger. La CFDT attend aujourd'hui des engagements sur les fonctionnaires, sur les contreparties en terme d'emploi que les entreprises offriront en échange des baisses de charges, sur le maintien des politiques de solidarité car si on aide les smicards, il ne faut pas oublier non plus ceux qui n'ont pas de travail.

Le pacte de responsabilité selon Manuel Valls
Le pacte de responsabilité selon Manuel Valls © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.