Myriam EL KHOMRI,21 avril 2015, conférence au ministère de l'Économie et des finances
Myriam EL KHOMRI,21 avril 2015, conférence au ministère de l'Économie et des finances © Christophe Morin / IP3

Le président de la République a présenté hier son plan de lutte contre le chômage : formation, relance de l'apprentissage, aide à l'embauche... Mais aussi un assouplissement du temps de travail, même si la durée légale ne changera pas.

Si certaines mesures seront appliquées immédiatement, d'autres comme cette assouplissement du temps de travail seront présentes dans la future loi de la ministre du Travail Myriam El Khomri, présentée en Conseil des ministres dans deux mois exactement, le 19 mars.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Les mesures annoncées par François Hollande

La ministre a déjà quelques idées sur le sujet. Aujourd'hui, les branches professionnelles verrouillent les heures supplémentaires. Demain, elle l'assure, ce seront les entreprises qui décideront, si elles signent un accord majoritaire . Elles pourront alors fixer le nombre d'heures supplémentaires et surtout leur taux de majoration.

Qui signera les accords ?

Aujourd'hui, dès la première heure supplémentaire, la majoration par défaut s'élève à 25 %. Demain, tout sera sur la table selon la ministre, qui préconise tout de même de ne pas descendre en-dessous de 10 %. Les entreprises pourront aussi moduler le temps de travail au-delà d'une seule année , par exemple sur deux ans, et certains salariés pourront travailler 40 heures sans heures supplémentaires la première année (30 heures l'année suivante).

Si la durée légale à 35 h ne change pas, voilà clairement plus de souplesse pour les chefs d'entreprises. Sauf que ces accords devront être majoritaires, signés par au moins 50 % des syndicats et on le voit avec le travail du dimanche, les accords ne sont pas légions. Myriam El Khomri elle-même met en garde : il ne faut pas que sa réforme ait l'effet inverse que celui souhaité, à savoir qu'il y ait moins d'accords qu'aujourd'hui , aute de syndicats pour les signer.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.