1 min

gaz

Outre l'augmentation à laquelle les consommateurs n'échapperont pas le premier juillet, ils pourraient bien être confrontés à une autre hausse en raison du gel des tarifs décidé par le précédent gouvernement. Il serait tout simplement illégal.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.