Virgin Mégastore sur les Champs Elysées à Paris
Virgin Mégastore sur les Champs Elysées à Paris © Radio FrCCance / ju_li_a

La chaîne de magasins de produits culturels et multimédias Virgin Stores, qui emploie un millier de salariés en France, projette de se déclarer en cessation de paiement, victime notamment de l'effondrement du marché des CD et des DVD.

Un comité d'entreprise extraordinaire doit se tenir lundi "sur le projet de déclaration de cessation de paiement de l'entreprise", a confirmé une porte-parole de l'entreprise, contrôlée par le fonds d'investissement Butler Capital Partners.

La cessation de paiement est la première démarche que doit accomplir une entreprise qui n'est plus en mesure de régler ses créanciers. Elle peut au mieux déboucher sur une procédure de redressement ou au pire sur une liquidation judiciaire, c'est-à-dire la disparition de l'entreprise.

Virgin Stores possède 26 magasins Virgin Megastore en France, dont le chiffre d'affaires s'est élevé à 286 millions d'euros en 2011. La société, qui a déjà réduit ses effectifs de 200 salariés en deux ans, est en perte depuis quatre ans, a ajouté la porte-parole, sans plus de précision.

Elle explique cette situation par le coût trop élevé des loyers que doit verser le groupe en France au regard de la taille importante de ses magasins. Celui situé sur les Champs-Elysées, à Paris, compte 4.400 mètres carrés alors que "la taille viable" d'un magasin est de 1.000 mètres carrés, souligne-t-elle.

Pour les salariés, c'est une situation attendue, mais qui les inquiète. Marion L'Hour.

Illustration avec ce reportage de Sylvie Duchesne au Virgin de Montpellier.

En outre, Virgin Stores pâtit de la chute de 70% du marché des CD enregistrée sur 10 ans, tandis qu'en quatre ans les ventes de DVD ont baissé de 15% et que, pour la première fois en 2012, celles des livres ont été négatives (-3%).

La dette de l'entreprise, dont la Fnac est la grande concurrente, est estimée à 22 millions d'euros.

__

Sur France Inter, Laurent Berger le nouveau secrétaire général de la CFDT estime que c'est la preuve que tous les secteurs sont confrontés à la crise.

Le groupe Virgin du milliardaire britannique Richard Branson avait cédé en 2001 la chaîne de magasins au groupe de médias Lagardère, qui en détient toujours près de 20%.

Quatre magasins ont déjà été fermés l'an dernier, quatre sont menacés cette année, y compris celui des Champs qui représente 20% du chiffre d'affaires du groupe, selon les syndicats. La majorité du magasin est aujourd'hui détenue par le fonds d'investissement Butler Capital.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.