Virgin Mégastore sur les Champs Elysées à Paris
Virgin Mégastore sur les Champs Elysées à Paris © Radio FrCCance

Il y a dix ans, dans les années fastes, Virgin c’est une quarantaine de magasins en France et 2000 salariés. En 2007 les Mégastore sont rachetés par Butler Capital Partners. La crise du disque d’abord, puis la vague du téléchargement submergent peu à peu l’enseigne.

Encore quatre fermetures de magasins cette année, Toulouse, Metz, Saint Denis et au Louvre. Lyon, Montpellier et Bordeaux seraient menacés.

Les 28 magasins restants et leurs 1.100 salariés sont d’autant plus inquiets que la direction a proposé la semaine dernière de résilier le bail de la vitrine de la marque, le mégastore des Champs Elysées -20% du chiffre d’affaire de la marque- convoité par un fond qatari pour y installer un magasin Harrod's ou un show-room Volkswagen.

Officiellement, Butler Capital Partners parle d’un nouveau modèle économique et de boutiques plus petites.

Pour les syndicats, le téléchargement n’est pas le seul coupable de la désaffection de l’enseigne, l’actionnaire de Virgin aurait une part importante dans la crise.

Les organisations syndicales parlent de mois de retard sur les factures et les cotisations sociales.

Les syndicats appellent à la grève dans tous les magasins le 29 décembre Un mouvement marqué par un rassemblement samedi à 13h devant le Mégastore des Champs Elysées. Ils vont aussi écrire à la mairie de Paris, et aux ministres de la culture et du redressement productif.

Le reportage de Marion L’Hour au Mégastore des Champs Elysées

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.