libéralisation en vue de la vente de lunettes sur internet
libéralisation en vue de la vente de lunettes sur internet © reuters

Plafonner le cout des remboursements des frais d'optique par les mutuelles, c'est selon Le Monde un projet du Gouvernement pour faire baisser le prix des lunettes

Ce "projet de décret", établi par la Direction de la Sécurité sociale, fixerait un montant maximum pour le remboursement des verres simples par les complémentaires santé. Un montant dégressif : de 350 euros en 2015 à 200 euros en 2018.

Le montant des montures resterait fixé à 100 euros.

Le gouvernement voudrait aussi agir sur la fréquence des achats. La prise en charge des lunettes sera limitée à une paire tous les deux ans, sauf en cas d'évolution de la vue et à l'exception des enfants.

Les Français sont, en Europe, parmi ceux qui dépensent le plus en lunettes et lentilles.

Dans un rapport récent, la Cour des comptes avait critiqué le marché de l'optique, jugé "opaque et peu concurrentiel".

Les frais d'optique ne sont quasiment pas pris en charge par l'Assurance maladie et ce sont donc les complémentaires santé qui font l'essentiel de l'effort et ce taux de remboursement est devenu un produit d'appel.

Or beaucoup d'opticiens alignent leurs prix avec ces taux de remboursement, faisant croitre en permanence les tarifs.

Les explications de Bruce de Galzain

Le projet de décrèt a évidemment fâché les opticiens. Dans un communiqué, les industriels et fabricants de l'optique disent s'inquiéter "des conséquences sanitaires, sociales, économiques, et industrielles dramatiques du 'déremboursement dissimulé' des équipements d'optique sur le point d'être entériné par les pouvoirs publics".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.